ALBUM PHOTOS   |   NOS FAVORIS   |   VOTRE AVIS   |   LES MEMBRES   |   LES AUTEURS     Plan  

A 16h44 : En ligne : 3 visiteur(s) - 0 membre(s) :

Vous êtes ici >> Accueil/Les Dossiers/Les paroisses/Scherwiller

Scherwiller

10/08/2009
Toutes les infos sur l'église de Scherwiller

 

REPERES HISTORIQUES DE L’EGLISE

- Au 12ème siècle, Scherwiller comptait deux églises : la chapelle Sainte Odile dans le bas du village et, à l’emplacement actuel, l’église Saint Pierre. Cette dernière deviendra Saints Pierre et Paul ultérieurement.

- 1525 : lors de la Guerre des Paysans, incendie de l’église.
Elle sera reconstruite en 1528.

- 1725 : construction d’une nouvelle église pour remplacer l’ancienne trop petite.

- 1732 : construction du presbytère actuel.

- 1895 : adoption du projet de construction de l’église actuelle. L’église de 1725 était à son tour devenue trop petite pour les 2 200 habitants de Scherwiller.

- 1898 : démolition de l’église de 1725 et, en juin, début des travaux de construction de l’église actuelle.

- Octobre 1899 : achèvement du nouvel édifice après 17 mois de travaux.

- 14 juin 1900 : consécration de l’église de style néogothique par l’évêque de Strasbourg, Monseigneur Charles Marbach.


- Au cours du 20ème siècle : l’église a bénéficié de différents travaux de rénovations extérieure et intérieure.

 

LES AUTELS

De style néogothique, les autels sont dus à Théophile Klem de Colmar. La finesse du travail, l’élégance et la sobriété caractérisent ces trois œuvres.

LE MAÎTRE-AUTEL
Le tableau de droite représente St Pierre et les autres apôtres. Notre Seigneur lui remet les clés du Royaume de Dieu.
Le tableau de gauche nous montre St Paul prêchant à Athènes.
Sur la porte du tabernacle est sculpté un symbole du Christ, le pélican qui nourrit ses petits avec son sang.

LES AUTELS LATERAUX

Autel de la Vierge. Au milieu, la Mère de Dieu en habits de reine, manteau bleu, le sceptre dans la main droite et l’Enfant Jésus sur le bras gauche. Mère et Fils sont couronnés. L’Enfant Jésus porte le globe crucifère. La Vierge est entourée de ses parents, St Joachim avec le bâton de pèlerin et deux colombes et Ste Anne tenant un livre dans la main. Cinq petits tableaux retracent la vie de la Vierge : l’Annonciation, la Visitation, la Nativité, la présentation de Jésus au temple, l’Assomption.

Autel de St Joseph. Au centre St Joseph, le lys à la main ; à sa droite St Nicolas et à sa gauche
St Sébastien.
Cinq petits tableaux retracent la vie de St Joseph : les fiançailles avec Marie, Jésus au temple au milieu des docteurs de la Loi, Jésus fils du charpentier de Nazareth, la fuite en Egypte et la mort de St Joseph.

PLAN DE L’EGLISE


MOBILER

1. Maître-autel avec tabernacle
2. Autel latéral de la Ste Vierge
3. Autel latéral de St Joseph
4. Chaire avec abat-voix
5. Confessionnaux
6. Fonts baptismaux
7. Grandes orgues
8. Stalles et boiseries
9. Pietà ou Vierge des Douleurs
+ + Chemin de croix
Plafond en bois




STATUES

12. Immaculée Conception
13. Cœur Sacré de Jésus
14. St Gérard
15. St Antoine de Padoue
16. Ste Thérèse de l’Enfant Jésus




DIMENSIONS DE L’EGLISE

Longueur intérieure 52 m
Largeur intérieure 18 m
Hauteur sous plafond 12,70 m
Longueur extérieure 65 m
Largeur extérieure 22,60 m
Hauteur de toiture 22 m
Hauteur de la flèche 64 m

LES VITRAUX
De style néogothique, les vitraux sont réalisés à Munich par la maison Burckhardt et Fils qui avait le titre de « Hofmahler ». Ils sont remarquables par leur homogénéité et leur luminosité exceptionnelle. Les vitraux du chœur et les deux premiers vitraux de la nef sont particulièrement beaux avec une densité des couleurs très harmonieuse. Une grande partie de ces vitraux a été prise en charge par des familles de Scherwiller. Les saints représentés sur ces vitraux correspondent généralement aux noms des généreux donateurs.

Au centre du chœur, les Saints patrons de notre église, Pierre et Paul. A gauche, Marie Madeleine essuie les pieds de Jésus, tableau très expressif et très réaliste. A droite, Ste Rose de Lima patronne de l’Amérique du Sud au pied de l’autel où lui apparaît la Vierge Marie avec l’Enfant Jésus. Les autres saints présents dans le chœur sont des saints alsaciens ou ayant un lien direct avec l’Alsace. Ce sont :
Odile, Eugénie, Attale, Richarde, Léon IX, Arbogast, Florent et Materne.
Le côté Nord, côté des femmes, ne comporte que des représentations de saintes et le côté Sud, côté des hommes, ne comporte que des représentations de saints.

LE CHEMIN DE CROIX

Il s’agit d’un chemin de croix en bois polychrome, composé de 14 stations travaillées dans le style gothique. Les personnages, très expressifs, mettent en valeur les différentes scènes. Ce chemin de croix a été réalisé en 1903 par le sculpteur Ferdinand Stuflesser à St Ulrich-Ortisei (Tyrol).


LA PIETA ou VIERGE DES DOULEURS


En face de la chaire, la Vierge avec Jésus sur les genoux. Cette pietà provient de l’ancienne église paroissiale. Elle porte de beaux habits brodés dont les couleurs sont assorties aux différents cycles liturgiques.





LES CLOCHES

Trois cloches rythment la vie du village.
La grande cloche, dédiée à St Pierre, fondue en 1922 par les ateliers Blanchet Armand de Paris est accordée en mi bémol. Elle remplace celle fondue en 1864 et confisquée par l’occupant en 1917.
La cloche moyenne, St Paul, fondue en 1864 par Perrin Martin de Robecourt dans les Vosges sonne en fa.
La petite cloche, dédiée à St Wolfgang et Ste Odile, fondue également dans les Vosges en 1864, est accordée en sol.

LES GRANDES ORGUES

En 1759, Johann Andreas Silbermann posa un orgue aux dimensions modestes dans notre ancienne église paroissiale. Transféré en 1899 dans la nouvelle église, l’orgue Silbermann était manifestement mal proportionné par rapport aux vastes dimensions du nouvel édifice. Ce n’est pourtant qu’après la première guerre mondiale que Scherwiller commanda un grand orgue à Joseph Rinckenbach d’Ammerschwihr. L’ancien orgue fut transféré au couvent de l’Oelenberg à Reiningue. Posé en 1921, l’orgue comprend 32 jeux soit 2137 tuyaux ; les plus grands mesurent plus de 5 mètres de long, les plus petits 4 à 5 cm.

« A ce jour, l’instrument est dans un état d’authenticité tout à fait remarquable et nous parvient dans sa composition d’origine tant par sa tuyauterie que par ses sommiers pneumatiques à membranes et sa curieuse traction des notes. Il est un témoin fidèle et authentique du facteur d’orgues réputé Joseph Rinckenbach et de l’état d’esprit de la facture d’orgues alsacienne après 1918». (Rapport d’expertise R. P.- 2001)


MOBILIER et BOISERIE

C’est un ensemble de très belle facture, accordé au style de l’église. Nous le devons à Théophile Klem de Colmar, maison spécialisée dans le mobilier d’église.

LES CONFESSIONNAUX

On remarquera les différents motifs sculptés sur les portes d’accès.

LE PLAFOND

Les panneaux, de formes carrées ou rondes, représentent :
- la croix, l’ancre et le cœur, symboles
de foi, d’espérance et de charité.
- l’Agneau Pascal avec la bannière de
la résurrection.
- les insignes de la papauté : la tiare, la crosse et deux clés.
- les saintes écritures pour les Docteurs, le glaive pour les
Confesseurs et les palmes pour les Martyrs.
- le monogramme de Jésus : Jesus Humanum Salvator.
Jésus Sauveur des Hommes
- le blason de Scherwiller avec les 3 cerfs.



RENSEIGNEMENTS PRATIQUES

Pour des renseignements complémentaires sur notre église vous pouvez consulter le fascicule : Scherwiller. Son église, sa paroisse, son clergé, disponible à l’Office de Tourisme.

Deux grandes chapelles sont également à visiter :
- La chapelle Ste Odile, dans le bas du village, est probablement en Alsace, le plus ancien sanctuaire dédié à Odile après le Mont Ste Odile.
- La chapelle du Taennelkreuz, dans le vignoble au pied de l’Ortenbourg, reste un lieu de pèlerinage très fréquenté.

Paroisse de Scherwiller. Edition mai 2009



Découvrez le "chemin de croix" de l'église St Pierre & Paul :

Cliquez ici