ALBUM PHOTOS   |   NOS FAVORIS   |   VOTRE AVIS   |   LES MEMBRES   |   LES AUTEURS     Plan  

A 08h17 : En ligne : 2 visiteur(s) - 0 membre(s) :

Vous êtes ici >> Accueil/Les Dossiers/Vie chrétienne/Prières

Prières

27/12/2009
1) QU'EST-CE QUE C'EST ?
2) A QUOI CA SERT ?
3) PRIERES

 

1) QU' EST-CE QUE C'EST ?

Prier, c’est placer toute sa vie devant Dieu et, pour cela, lui offrir des moments de coeur à coeur. C’est se laisser tutoyer par ce Dieu de tendresse que nous révèle Jésus, demander son aide ou son pardon, lui confier nos joies et nos soucis, nos espoirs comme nos lassitudes, parfois lui crier notre colère ou notre révolte, accueillir et savourer sa Parole, contempler ses manières de faire dans l’Evangile pour mieux le reconnaître sur nos chemins, enfin se laisser façonner et ajuster à ses vues.

La tradition biblique et ecclésiale nous donne d’ailleurs quantité de belles définitions. On en trouvera un bon nombre dans la quatrième partie du Catéchisme de l’Eglise Catholique, véritable traité de la prière chrétienne.

André KERYGME


(le cybercuré répond à toutes vos questions sur la prière: cliquez ici

2) A QUOI CA SERT ?

A rien... sinon précisément à nous faire quitter le registre de l’utilité pour entrer dans celui de la gratuité, qui est celui de l’Evangile ! Si l’on veut donc à tout prix continuer à réfléchir en termes d’utilité, il est clair que cette utilité paradoxale de la prière n’a de sens que pour nous, pas pour Dieu lui-même. Comme le dit une préface de la messe : « Nos chants n’ajoutent rien à ce que Tu es, mais ils nous rapprochent de Toi... »

Prier ne sert pas à Dieu, mais nous est très profitable pour prêter attention à ses appels et nous ajuster à sa volonté (Mc 9,7), pour ne pas laisser en nous le sel s’affadir (Mt 5,13) et la sève se tarir (Jn 15,5-6), enfin pour vérifier le sens et la cohérence de notre vie (Lc 12,16-20).

André KERYGME

3) PRIERES

-prière de l'âne de Béthanie

-nous ne croyons pas au Père Noël !

-prière pour l'année nouvelle

-on ne va pas au ciel en carosse !

-Sainte Famille

-L' art des petits pas

-Je ne viens pas te demander

-Aide nous, Seigneur, à porter nos croix.

-L' étoile de mer

-Prière pour le temps des vacances

-Vitrail
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

J’ai besoin de toi

(Prière de l’âne de Béthanie)
une prière intéressante à lire en début d’année scolaire - au moment de la reprise après la "pause estivale"

Quelle aventure pour moi !

J’ai porté Dieu.

J’ai entendu de loin :

« Le Seigneur en a besoin »

Et voilà qu’autour de moi

tout le monde s’est agité.

Les gens se sont mis à chanter :

« Hosanna ! Hosanna ! »

Et j’ai porté Dieu.

J’avais bien entendu dire

que Dieu avait besoin

des hommes,

mais avait-Il vraiment

besoin d’un âne ?

Et pourtant, j’ai entendu :

« Le Seigneur en a besoin. »

Et toutes sortes de pensées

ont surgi en moi,

les mêmes qui viennent

à l’esprit des hommes

quand ils se sentent repérés

par le Seigneur.

Je pensais :

ce n’est pas à moi qu’Il s’adresse.

Il y a bien d’autres ânes

plus grands, plus forts.

Il y a même des chevaux :

ce serait tout de même mieux

pour porter Dieu.

Je me disais :

Il va être lourd, trop lourd

ce Dieu

pour un petit âne.

J’ai déjà bien assez

des fardeaux quotidiens.

Pourquoi ne me laisse-t-Il pas

tranquille ?

Je m’insurgeais :

d’accord, je suis attaché !

Mais au moins je suis à l’ombre,

à l’abri des coups et des moqueries.

Je n’ai rien demandé.

Qui est-Il, ce Seigneur,

pour importuner

ceux qui tentent de vivre cachés ?

Mais j’avais entendu

« Le Seigneur en a besoin »

et j’avais compris

« J’ai besoin de toi ».

Que faire ? Que dire ?

Je me suis laissé détacher,

je me suis laissé emmener.

Et Lui, le Seigneur des Seigneurs,

s’est fait léger, doux, tendre,

à ce point qu’à un moment

j’ai pu croire

que ce n’était plus moi

qui portais Dieu

mais Lui qui me portait.

 

Nous ne croyons pas au Père Noël !

Nous ne croyons pas au père Noël
qui récompense les enfants sages et punit les méchants.
Nous croyons en Dieu, notre Père,
qui aime tous les humains et veut les sauver.                                                 

Nous ne croyons pas au divin enfant
venu "de son père apaiser le courroux".
Nous croyons au Fils de Dieu, notre frère,
qui nous révèle le vrai visage de Dieu,
nous promet la Vie, et nous donne sa mort comme une avance.

Nous ne croyons pas au sapin et à ses guirlandes
qui trône sur nos places et dans nos maisons.
Nous croyons en l’Esprit-Saint, le consolateur
qui nous invite à devenir nous-mêmes lumière du monde.

Mieux qu’une quinzaine commerciale,
voici le moment favorable.
Mieux que des milliers de jouets,
voici le cadeau de Dieu !

Seigneur, toi qui comptes sur nous pour que Noël rayonne,
donne-nous un coeur et un regard nouveaux !
Qu’au milieu de la fête, nous soyons capables
de Te découvrir et de T’accueillir,
Toi dont Noël nous rappelle la venue,
il y a 2000 ans, sur la terre de Palestine,
et qui chemines avec nous,                                                   
tous les jours,
jusqu’à la fin du monde !    

                                                     

Prière pour l’année nouvelle

Seigneur, c’est dans la joie et la confiance

Que je t’offre cette année qui commence.

Que sera-t-elle pour moi ?

Que me réservent tous ces longs mois ?

Autant de questions que je ne veux plus me poser.

Toi, tu connais les réponses, c’est le principal.

Pourquoi vouloir deviner ?

Dans la joie, je t’offre cette année

Avec tout ce que tu m’apporteras.

Dans la confiance, je t’offre ma bonne volonté

Car tu as encore beaucoup de choses à me demander.

Je sais bien que je me heurterai souvent

Au découragement et à l’indifférence.

Mais si Tu me donnes ta force et ta grâce,

Alors, je te dis au début de cette année nouvelle :

Comme tu voudras, Seigneur.

On ne va pas au ciel en carrosse !

cliquez ici

====================================================================================
8 DECEMBRE 2008 - SAINTE FAMILLE


Mère, tu sais ce que signifie de porter dans ses bras le corps de
son enfant, celui auquel on a donné la vie.
Epargne à toutes les mères de cette terre la mort de leurs enfants,
les tourments, l'esclavage, les destructions de la guerre,
les persécutions, les camps de concentration, les prisons.
Conserve-leur la joie de faire naître un homme, de développer la
vie en lui. Au nom de cette vie, au nom de la naissance du Seigneur,
implore avec nous la paix, la justice dans le monde.
Mère de la paix, dans toute la beauté et la majesté de ta maternité,
que l'Eglise vénère et que le monde admire, nous t'en prions : accompagne
les familles dans leur éducation, qu'elles sachent entourer leurs
enfants de toute leur sollicitude et leur amour, sois avec elles
à chaque instant.
Fais que cette nouvelle année qui se pointe à l'horizon, soit une
année de paix, en vertu de la naissance et de la mort de ton Fils.

L'art des petits pas

L’art des petits pas
Antoine de Saint-Exupéry

Seigneur, apprends-moi l’art des petits pas.
Je ne demande pas de miracles ni de visions,
Mais je demande la force pour le quotidien !
Rends-moi attentif et inventif pour saisir
Au bon moment les connaissances et expériences
Qui me touchent particulièrement.
Affermis mes choix
Dans la répartition de mon temps.
Donne-moi de sentir ce qui est essentiel
Et ce qui est secondaire.
Je demande la force, la maîtrise de soi et la mesure,
Que je ne me laisse pas emporter par la vie,
Mais que j’organise avec sagesse
Le déroulement de la journée.

Aide-moi à faire face aussi bien que possible
A l’immédiat et à reconnaître l’heure présente
Comme la plus importante.
Donne-moi de reconnaître avec lucidité
Que la vie s’accompagne de difficultés, d’échecs,
Qui sont occasions de croître et de mûrir.
Fais de moi un homme capable de rejoindre
Ceux qui gisent au fond.
Donne-moi non pas ce que je souhaite,
Mais ce dont j’ai besoin.
Apprends-moi l’art des petits pas !

 

Je ne viens pas te demander

 Mon Dieu,
je ne viens pas te demander de faire un bon Carême,
mais de faire bon moi-même.
Je ne viens pas te demander de m'apprendre à me priver,
mais de m'apprendre à aimer.
Je ne viens pas te demander la justice des sacrifices,
mais la justice du coeur.
Non le mérite mais le pardon,
non la pénitence mais la joie, car elle est pauvre.

                                                                            Jean Debruynne

 

Aide-nous, Seigneur, à porter nos croix.

Nous avons tous, Seigneur des fardeaux à porter.
Cette maladie qui nous frappe, lèpre ou cancer,
pourquoi, pourquoi, Seigneur ?
Cet enfant handicapé, ce débile mental profond,
pourquoi, pourquoi, Seigneur ?
Toutes les injustices qui nous brisent, nous révoltent :
le chômage et la misère, la guerre et la violence, la dictature et l'exil,
les privations et la faim; nous sommes écrasés sous leurs poids,
pourquoi, pourquoi, Seigneur ?
Aide-nous, Seigneur, à porter nos croix, comme tu as porté ta croix.
Et nos croix deviendront des actes d'amour,
elles nous feront participer à la Rédemption.
Alors tout s'éclaire, Seigneur, au milieu de l'obscurité,
tout prend un sens, au milieu de l'absurdité.
Que ta croix, Seigneur, soit notre lumière, notre prière.

L' étoile de mer

Six heures du matin.

Michel, huit ans longe la plage

où sont venues s’échouer de nombreuses étoiles de mer.

Minutieusement, et à force de grands moulinets,

il les rejette une à une à la mer.

Un homme qui l’observe depuis un bon moment l’interroge :

- Que fais-tu petit ?

- les étoiles , monsieur, elles vont mourir.

- Mais Petit, c’est inutile !

La plage fait des kilomètres et les étoiles,

elles sont des milliers à être échouées !

Alors le petit Michel, regardant l’étoile qu’il s’apprête à lancer,

répond doucement :

- Oui…mais pour celle-ci, çà change tout .


 

Prière pour le temps des vacances



Puissions-nous Seigneur,
utiliser ce temps pour nous enrichir par nos expériences et nos rencontres.
Protège-nous de tous les dangers du corps et de l'âme
et laisse-nous rentrer chez nous heureux et en bonne santé !

 

 



Vitrail
Vitrail d'église
Seigneur,
tu m'offres cette nouvelle année
comme un vitrail à rassembler
avec les 365 morceaux de toutes les couleurs
qui représentent les jours de ma vie.

J'y mettrai le rouge de mon amour
et de mon enthousiasme
le mauve de mes peines et des deuils,
le vert de mes espoirs et le rose de mes rêves,
le bleu ou le gris de mes engagements ou de mes luttes
le jaune et l'or de mes moissons...

Je réserverai le blanc pour les jours ordinaires
et le noir pour ceux où tu seras absent.

Je cimenterai tout par la prière de ma foi
et par ma confiance sereine en toi.

Seigneur, je te demande simplement d'illuminer
de l'intérieur ce vitrail de ma vie,
par la lumière de ta présence
et par le feu de ton esprit de vie.

Ainsi, par transparence,
ceux que je rencontrerai cette année,
y découvriront, peut-être,
le visage de ton Fils bien aimé
Jésus-Christ notre Seigneur.